Archive for the Category ◊ Montagne ◊

08 Juil 2012 Gourde en peau de vache
 |  Categorie: Montagne  | Tags:  | Commentaires désactivés

Gourde en peau de vache naturelle, intérieur latex.

Contenance : 1 litre.

En humidifiant l’extérieur de la gourde régulièrement, en passant près d’un ruisseau par exemple, vous maintiendrez le liquide à l’intérieur de la gourde au frais de manière naturelle.

Commander en ligne  Désolé, ce produit est actuellement indisponible.

 

19 Juin 2009 Le béret

057D’origine  pastorale, le béret apparut au cours du XVIe siècle. Tricoté à la main avec de grosses aiguilles de buis, moulé sur le genou afin d’obtenir sa forme galbée caractéristique, lavé et martelé pour acquérir le feutrage nécessaire, gratté avec des têtes de chardons séchés, puis rasé, il permettait de se protéger du soleil ardent, de la pluie et du froid.

La petite queue cousue au centre, « le cabillou », primordial pour se prémunir des  mauvais esprits,  achevait cette coiffe que revendiquèrent avec véhémence les béarnais.

Il prit à tort le nom de béret basque sous le Second Empire, en raison des parties de pelote que venaient admirer les riches touristes sur la côte atlantique. Les joueurs l’arboraient volontiers, et les commerçants malins cousaient le nom des villages basques dessus, afin de mieux séduire leur clientèle.(extrait du livre « Les gens du Béarn de Serge Pacaud)

A l’origine marron, de la couleur des chèvres des Pyrénées, il est maintenant surtout noir, également rouge ou vert  les jours de fête.

Son imperméabilisation est due au feutrage de la laine obtenue par foulage, en 2 heures pour le béret folklorique et 7 heures pour le béret normal.

La façon dont il est porté traduit l’humeur de celui qui l’arbore:

  • en haut de la tête: C’est moi ! Je vous en fous plein la vue!
  • sur l’oeil: douteux, faux jeton ou pour se  protéger du soleil
  • derrière la tête: je réfléchis… ou je me fous de tout, surtout si j’ai bu un petit coup…
  • sur le côté: pour crâner!
  • s’il tourne: n’appochez pas! celui qui le porte, est très en colère!

Le béret béarnais se décline en plusieurs tailles: du 53 au 61 (tour de tête).Il existe aussi non cerclé taille adulte et enfant ainsi que brodé.

29 Avr 2009 Librairie

0034Plantes sauvages à l’usage des randonneurs 

  • par Guy Lefrançois
  • Editions Rando Editions (en vente dans notre rayon librairie)

L’auteur nous apprend, au cours d’une randonnée, à identifier les plantes sauvages, à les utiliser pour nous soigner ou nous nourrir gràce à des recettes simples et savoureuses.

Exemple: L’ ORTIE

Connue surtout pour son toucher urticant, cette plante possède  des propriétés reminéralisantes et reconstituantes, anti- rhumatismales et anti- goutteuses. Elle stimule les fonctions d’élimination et facilite le drainage des déchets et toxines de l’organisme.

Elle peut être prise en décoction (faire bouillir 100 grs de tiges feuilles dans 1 litre d’eau pendant 20 minutes puis filtrer.

Personnellement, je préfère la soupe d’ortie qui se révèle d’une grande finesse.

Recette: La soupe d’ortie.

  • Pour 4 personnes
  • 1 bouquet de feuilles d’orties (uniquement les têtes)
  • 2 gousses d’ail
  • 3 pommes de terre
  • 1 noix de beurre
  • 1 pincée de sel

Laver les feuilles (sans oublier les gants). Les déposer dans une casserole avec une noix de beurre. Faire rendre l’eau à feu vif tout en remuant 5 minutes. Ajouter ensuite l’ail et les pommes de terre épluchées et  coupées en morceaux. Recouvrir l’ensemble d’environ 1 litre d’eau, saler et laisser cuire 1 heure. Ajouter éventuellement un peu de crème fraîche.

Bon régal!

20 Oct 2008 Librairie régionaliste

Notre rayon regroupe toutes les dernières parutions de livres et guides de montagne, les ouvrages sur l’histoire des Pyrénées, ses coutumes, sa langue, ses recettes de cuisine, sa faune, sa flore.

Dernières parutions:

« Pic du Midi d’Ossau » de Vincent DUBOURG aux Editions CAIRN

« Les Pyrénées en raquettes » de Laurent LAFFORGUE